Édito

Je suis à la fois entrepreneure et maman de plusieurs enfants. Ainsi, lorsque j’ai été interviewer Clara Bellar, réalisatrice du film Être et Devenir, j’ai échangé avec elle sur l’équilibre à trouver entre le temps consacré à accompagner ses enfants et celui à développer ses projets et créations.

Nous discutions sur ce que cela créait d’arrêter de travailler pour certains parents. Jusqu’à présent, ma vision était que c’était incohérent de proposer à son enfant un modèle de non activité, en les invitant eux à choisir le « métier » de leurs rêves. Clara me partageait que cette pause des parents étaient aussi une quête de sens pour eux, pour qu’ils puissent apprendre à se connaître et trouver ce qui les met en joie, à réinventer leur vie.

Lorsqu’un homme ou une femme choisit de devenir entrepreneur parce qu’il souhaite créer sa propre activité, il ou elle ne sait pas toujours ce qui est aligné avec le chemin de son âme. Il est parfois nécessaire de se poser, de faire des expériences, de vivre des rencontres pour oser plonger à l’intérieur de soi, pour apprendre à se connaître et re-trouver ce qui le ou la fait vibrer.

Parfois cette créativité est bloquée à l’intérieur de soi. On voudrait bien créer, retrouver le lien avec la joie de l’enfant, mais on ne sait pas comment.

Alors si on se remettait à jouer ? Si le Jeu permettait de se reconnecter à des parts de soi qui savent déjà tout ?

Si rien n’était sérieux, qu’est-ce que vous vous autoriseriez à créer?

C’est sur cette idée que le dossier de ce Dream-OR n°3 Août/Septembre a été construit.

Plusieurs des entrepreneurs que nous avons choisi de mettre en Lumière ont mis le Jeu au cœur de leur vie. Marc Kuchartz, fondateur du ludocoaching, nous raconte comment il en est arrivé à créer plusieurs dizaines de jeux de développement personnel.

Christophe Pfeiffer témoigne de sa pratique du Lego Serious Play® pour accompagner les entrepreneurs à mettre en scène leurs problématiques et à trouver par eux-mêmes les résolutions possibles avec des Legos.

Et quand un entrepreneur comme Olivier Finet fait un lancement international pour son jeu Cube your life, on a qu’une envie, c’est qu’il puisse rencontrer rapidement le succès auprès de son public.

Jouer ne remet pas en question le professionnalisme comme en témoigne Géraldyne Prévot-Gigant, auteure et psychopraticienne, qui, avec beaucoup d’humour, se prête au défi que lui lance notre coach-rédactrice Sophie Noël en direct lors de son interview vidéo.

Le Jeu serait-il le gardien du plaisir et du sens de la collaboration, indispensables l’un et l’autre au bon fonctionnement d’une équipe lorsqu’elle est au service d’un projet commun ?

Et si le Jeu était un outil de développement personnel capable de vous aider à trouver ce qui vous permet de prendre votre place d’Humain, acteur et contributeur, sur cette Terre ?

Profitez de cet été pour jouer et vous laisser surprendre !

Aurélia